Les archives de demain

archives_de_demain

Faire vivre la mémoire, faire circuler le savoir et l’information, favoriser l’expression de la société civile, l’esprit critique, le dialogue entre les générations, c’est œuvrer pour une société plus ouverte et plus démocratique. Notamment, dans des pays qui ont connu de longs conflits, en vrai danger de l’effacement de tout un pan de leur mémoire – à l’exemple du Cambodge, du Laos, des Philippines en Asie du Sud, ou bien du Cameroon, du Burkina-Faso, du Rwanda en Afrique sub-saharienne – cette mission est aussi urgente que fondamentale, vu que la valorisation de leur mémoire constitue un clé de voûte d’une culture de paix.

D’autre part, une jeunesse mondiale, qui se baigne dans le monde des images et investit les réseaux sociaux dans les temps records, et qui a besoin de s’exprimer avec ses propres regards et sensibilités, et bien sûr, avec l’appétit d’innover en terme de contenu. Plusieurs idées sont déjà lancées ou en phase de recherche, par la conception et la réalisation d’un webdocumentaire au développement de plateformes interactifs qui donnent voix aux histoires locales. Cet espace d’accueil de Mondoblog en fait la preuve du succès.

A travers des différentes pistes de développement, les objectifs derrière demeurent les mêmes visant à exporter les nouvelles technologies, de transmettre et d’échanger, toujours dans cet esprit de connaissance et de partage, d’échange, de collaboration et de solidarité.

Ligne de base ? Connaître son histoire, c’est avoir en main un savoir, une mémoire, des outils d’analyse et de comparaison. Cela signifie également combattre les préjugés et en partie, les racines de la violence, et plus important, offrir à des jeunes générations, parfois manipulées, d’être davantage maître de leurs choix et de leur avenir.

Comme l’en est bel exemple, le nouveau lancé webdocumentaire Quipu Project. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *